Le Ju-Jitsu : une histoire, une légende . . .

D’origine japonaise
Le Ju-Jitsu est une technique de combat développée dans le milieu des Samouraïs au Japon entre le 8ème et le 16ème siècle.

Il s’agissait de se défendre lorsque l’on était désarmé. De ce fait, le Ju-Jitsu regroupait des techniques de combats rapprochés afin de combattre des adversaires portant armes et armure.

Pour maîtriser son adversaire, on utilisait la technique de frappe "Atemi Waza", la technique de projection "Nage waza " et la technique de contrôle "Katame waza".

Vous rencontrerez le Ju-Jitsu sous d’autres appellations telles que Jiu-Jitsu, Ju-Jutsu et Yawara. Ju signifiant ‘souplesse’ et Jitsu signifiant ‘art‘, le Ju-Jitsu est ‘l’Art de la souplesse’.

L’existence des Samouraïs date de 792. Le Samouraï traduit par ‘celui qui sert‘ travaillait pour un maître, le ‘Shogun‘, et ne pouvait être Samouraï que s’il était issu d’une famille de Samouraï.

L’empereur Kammu construisit le Butokuden qui était une école formant les Samouraïs.

Différents styles de combat
A la fin du 13ème siècle face aux Mongols, les Samouraïs développèrent un style de combat dépendant de l’épée. Au 15ème siècle, l’art de l’épée soit le ‘Ken jutsu‘ apparut dans des écoles enseigné par les maîtres d’armes.

En 1532 était formé le premier Jitsu ryu (école) déployant des techniques avec épée, bâton, dague et le combat à mains nues. Les techniques étant destinées à des combattants portant une armure, les coups de pieds et les sauts n’avaient pas leur place dans le Jitsu.

Vers 1600, l’appellation ‘Jiu-Jitsu‘ commença à prendre naissance.

Samouraïs - professeurs d’art martiaux

Une fois la paix, la stabilité économique et politique revenu en 1603, les Samouraïs étaient les seuls à être autorisés à porter le wakizashi (épée courte) à tout moment et le katana (sabre long) uniquement en extérieur.

Mais, faute de bataille en cette période de paix, les Samouraïs se trouvèrent sans revenus dans la société constituée de Samouraïs, de paysans, d’artisans et de marchands. La plupart des Samouraïs devinrent alors des professeurs d’arts martiaux apprenants des styles sans armes.

C’est à partir des styles de combats armés que ces Samouraïs enseignèrent et développèrent les styles sans armes. L’ensemble de ces styles se nomma ‘Jiu Jitsu‘.

Depuis le Ju-Jitsu est devenu un Art Martial qui, dans sa technique et dans sa pratique, utilise les coups de pieds, les coups de poing, les clés, les prises et les projections.