Jigoro Kano, une histoire

C’est le 28 octobre 1860 que naquit Jigoro Kano à Migake au Japon, fondateur du judo actuel.

La nature n’ayant pas fait de lui un être musclé ou impressionnant, il commença par s’essayer à l’athlétisme, au tennis et au base-ball.

Pour résister aux humiliations de ses camarades physiquement plus forts devant sa faible constitution, il décida d’entraîner parallèlement son esprit et son corps. Agé de 20 ans, il se lança dans l’aventure du Ju-Jitsu.

Vigoureux, appliqué, persévérant et soucieux de techniques, il étudia toutes formes de combat sans armes pour aboutir rapidement à maîtriser plusieurs styles de Ju-Jitsu, malgré sa constitution.

Maître Kano trouva que toutes les méthodes étudiées s’orientèrent vers le même but et le même principe, c’est-à-dire : ‘Se servir au maximum de son énergie physique et mentale pour atteindre un but défini’.

En 1882, le Professeur et Maître Kano fonda le Kodokan, Bâtiment pour l’Enseignement de la Voie.

Mettre, vite et bien, un attaquant hors de nuire demeura sa vocation. Il créa une méthode de défense issue des meilleures prises de chaque école ne gardant que le meilleur, supprimant les plus dangereuses tout en ajoutant des techniques personnelles.

Dès 1885, Maître Kano donna naissance au Judo et marqua la différence avec le Ju-Jitsu en soulignant : ‘La raison pour laquelle j’ai adopté le nom de Judo au lieu de Jiu-Jitsu est que ma méthode n’est pas seulement un Art (Jitsu) mais une Doctrine (Do)’.

Maître Jigoro Kano nous quitta le 4 mai 1938.